Football

CM 2014

'Manifestez avant les élections, pas pendant le Mondial'

18.05.2014 | Patrice Sintzen

Belga

Les autorités brésiliennes ne savent plus trop quoi faire pour calmer le peuple avant la Coupe du monde. L'appel de Scolari parviendra-t-il à faire entendre raison aux Brésiliens?

La Coupe du monde approche et les manifestations ont repris de plus belle au Brésil. Malgré les messages rassurants, on sent que les autorités brésiliennes craignent les débordements.

Une interview de Luiz Felipe Scolari au magazine Epoca tombe donc à point nommé. Le sélectionneur demande en effet aux manifestants d'épargner le Mondial et de ne pas utiliser son équipe comme une arme avant les prochaines élections que doit connaître le pays.

"Le Brésil est un pays démocratique, ses habitants ont des droits, dont celui de manifester", dit-il. "Mais la Coupe du monde n'est pas le meilleur moment pour cela. Nous aurons des invités venus de l'étranger et nous pouvons leur montrer un autre visage. C'est au moment des élections que nous devrons donner notre avis."

"La seule chose que la Coupe du monde peut changer, c'est l'avenir du football. Pour le reste, nous ne jouons pas pour tel parti ou pour tel politicien mais nous représentons le Brésil. Après l'épreuve, nous redeviendrons des citoyens et nous penserons aux élections."

Interrogé sur les chances du Brésil de remporter l'épreuve, il admet le rôle de favori mais voit l'Allemagne, l'Espagne et l'Uruguay comme principaux rivaux.

Facebook

Twitter

CM 2014 Statistiques

51
Matchs gagnés
12
Partages
37
Match nul et vierge
171
Buts
10
Cartes rouges
166
Cartes jaunes
603
Joueurs et temps de jeu
32
Moyenne d'âge
12
Penalties inscrits
1
Penalties manqués