Football

Général

Double peine pour Patrice Evra

10.11.2017 | Patrice Capelle

Belga

Pour s'être battu avec un supporter, le Français Patrice Evra (Marseille) suspendu de toutes compétitions européennes jusqu'au 30 juin 2018 par l'UEFA. L'OM a par ailleurs annoncé la rupture de son contrat.

Evra, qui s'était livré à une action digne d'Eric Cantona en assénant au 'supporter' un coup de kickboxing,  ne rejouera pas sur la scène européenne cette saison et écope d'une amende de 10.000 euros.

Evra a perdu son sang froid pendant l'échauffement du match d'Europa League sur la pelouse du club portugais du Vitoria Guimaraes (1-0) le 2 novembre, après avoir été pris à partie par une poignée de prétendus supporters de l'OM.

Il avait été ensuite exclu par l'arbitre et n'avait donc pas pris place sur le banc de touche pour le coup d'envoi du match. Quelques dizaines de personnes, la plupart issues de la zone réservée aux fans marseillais, qui étaient près de 500, avaient pris à partie l'arrière gauche.

Après avoir échangé verbalement avec eux, Evra a violemment réagi avec ce coup de pied. Les stadiers sont ensuite rapidement intervenus mettant fin à l'altercation.

FIN DE CONTRAT

Patrice Evra n'aura pas attendu bien longtemps la décision des dirigeants de l'Olympique de Marseille. Un quart d'heure après la décision de l'UEFA de suspendre le joueur de 36 ans, l'OM annonçait la rupture de son contrat d'un "commun accord"...

"Le contrat du joueur est officiellement résilié avec effet immédiat", a indiqué l'OM. "Depuis janvier 2017, Patrice Evra a eu un comportement exemplaire sur le terrain et dans les vestiaires. Il a joué un rôle important dans la relance de l'équipe, l'amélioration significative de ses résultats, la renaissance d'une ambition sportive élevée. Le 2 novembre dernier à Guimarães, il a commis l'irréparable en répondant à des provocations indignes d'une poignée d'individus. Toutefois, rien, dans le fond et surtout dans la forme, ne justifiait un tel dérapage, surtout de la part d'un joueur cadre aussi expérimenté dont l'attitude sur le terrain et en dehors doit inspirer les plus jeunes", explique le communiqué du club phocéen.

"Dans un tel contexte, les conditions n'étaient plus réunies pour que Patrice Evra puisse accomplir sa mission sereinement et surtout efficacement. Les deux parties en ont convenu et décidé de cesser leur collaboration d'un commun accord."

"Aujourd'hui, il y a de la tristesse", a commenté Jacques-Henri Eyraud, président du Directoire de l'Olympique de Marseille. "Pour Patrice Evra d'abord, qui a bien évidemment compris toutes les conséquences de son geste et qui ne pourra plus exercer sa passion à l'Olympique de Marseille. Pour les supporters marseillais ensuite, qui sont stigmatisés à cause du comportement irresponsable d'une poignée d'entre eux. Pour l'institution enfin, dont la réputation est entachée alors qu'elle a fait de l'exemplarité des comportements de tous un des socles essentiels de son projet de relance".

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus