Sport.be

Cyclo-cross

Cant: 'On ne peut pas tout gagner mais c'est le plus beau maillot'

02.02.2019 | Patrice Sintzen

Belga

Sanne Cant a remporté son troisième titre de championne du monde. Elle laisse quatre Hollandaises derrière elle alors qu'elle n'avait pas encore été beaucoup à la fête cette saison. "Le niveau est très relevé", dit-elle. "Je ne peux pas gagner vingt cross chaque année mais j'ai le plus beau maillot sur les épaules."

Cant comptait huit victoires avant le championnat du monde. C'est moins que les autres années et la presse se posait des questions. Elle était donc plus motivée que jamais. "Tout le monde s'attend à ce que je gagne tout mais ce n'est pas facile. Il y a des nouvelles, le niveau est très relevé. Il faut se battre chaque semaine. J'ai répondu sur mon vélo."

Cant avait bien  préparé le championnat du monde. Elle avait décroché un dixième titre de championne de Belgique et, après Otegem, elle était partie se préparer en Espagne, faisant l'impasse sur la manche de Coupe du monde à Pontchâteau. "C'était le bon choix, je me suis entraînée plus dur que jamais. Soit je m'entraînais avec Tulett (champion du monde juniors), soit je partais rouler toute seule. Cela m'a rendue plus forte. J'ai même perdu deux kilos et j'étais affutée pour les championnats du monde."

"J'étais dans un grand jour, toutes les pièces du puzzle se sont imbriquées et ça fait vraiment plaisir d'être sacrée championne du monde pour la troisième fois. Je suis très émue. Je vais porter ce maillot un an de plus et j'en suis très fière car on ne m'a pas fait de cadeau. J'ai dû me battre. La course était rapide, avec beaucoup de vent, une pluie fine et de la boue car les températures étaient positives. Cela a rendu le parcours plus technique. Ma tactique était simple: personne ne pouvait s'échapper. Et j'ai frappé au bon moment. Brand est revenue mais pas suffisamment."

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus