Sport.be

Cyclo-cross

Iserbyt sans rival à Heusden-Zolder

26.12.2018 | Patrice Capelle

Belga

Le triple champion du monde Eli Iserbyt, dont la dernière victoire remontait au 21 octobre à Berne, a remporté la course des espoirs du Grand Prix Eric De Vlaeminck, la septième des neuf manches de la Coupe du monde de cyclocross, mercredi à Heusden-Zolder.

Iserbyt a d'emblée imprimé le rythme, dont il a d'ailleurs très rapidement pris la tête. Matthieu Legrand a sauté dans sa roue. Après à peine un tour, le duo comptait déjà une dizaine de secondes d'avance sur un petit groupe où le Néerlandais Maik van der Heijden se montrait le plus actif.

Iserbyt ne permit pas longtemps à Legrand de l'accompagner. Il lacha en effet le Français, bientôt rejoint par Van der Heijden. Une crevaison obligea alors le leader de Marlux-Bingoal de changer de vélo, ce qui permit à Legrand et Van der Heijden de revenir sur lui.

Mais cette péripétie n'empêcha pas Iserbyt de se retrouver à nouveau seul devant à l'issue du deuxième tour, et cette fois pour de bon. Il ne cessa de creuser l'écart au fil des tours et si le public eut quand même droit à une lutte, ce fut celle pour les deux places en-dessous du maillot arc-en-ciel sur le podium.

Un duel sans merci dont émergea finalement Van der Heijden devant Timo Kielich, après la chute de Ben Turner dans le dernier tournant.

Pidcock conserve la tête du classement général de la Coupe du monde avec 220 points devant Eli Iserbyt, deuxième avec 191 points et Antoine Benoist, troisième avec 180 points.

"Cela me fait plaisir de renouer avec le succès après avoir connu pas mal de malchance", jubilait Iserbyt, qui a disputé nombre d'épreuves élites. "A Namur dimanche passé (3e, ndlr) j'ai même crevé trois fois. Ici aussi, j'ai crevé, mais c'était de ma faute, et finalement sans conséquence. J'avais les jambes pour surmonter cet incident de parcours. Dommage quand même que Pidcock n'était pas là. Ma victoire aurait été encore plus belle.

Mais bon, les absents ont toujours tort, et cela m'est arrivé à moi aussi. Je n'étais en effet pas au départ à Tabor, et il va maintenant être difficile de combler ce trou de 29 points. D'autant que ce ne n'est pas mon objectif numéro un. Je ne pense plus qu'au championnat de monde, et au championnat de Belgique, où j'espère aider Michael Vanthourenhout à conquérir le titre...".

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus