Sport.be

Cyclisme

Cataldo gagne, Roglic perd du temps

26.05.2019 | Bruno Verscheure

Belga

L'Italien Dario Cataldo a remporté la 15e étape du Tour d'Italie, dimanche, entre Ivrea et Côme (232 km). Le coureur d'Astana a devancé au sprint son compatriote Mattia Cattaneo (Androni Giocattoli-Sidermec), avec qui il s'était échappé en début de course.

Le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) a pris la troisième place à 11 secondes. L'Équatorien Richard Carapaz (Movistar), cinquième devant l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), a conservé son maillot rose alors que le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma), deuxième du général, a perdu 40 secondes sur les autres favoris.

Cataldo, 34 ans, décroche la cinquième victoire de sa carrière. Il n'avait plus levé les bras depuis 2014 et un succès à la Semaine Internationale Coppi et Bartali. En 2012, il s'était adjugé une étape du Tour d'Espagne.

L'étape du jour proposait un parcours accidenté, inspiré du Tour de Lombardie, avec trois ascensions placées dans la deuxième moitié de la course, la Madonna del Ghisallo (2e catégorie, 8,6 km à du 5,6%), la Colma di Sormano (2e catégorie, 9,6 km à 6,6%) et le Civiglio (3e catégorie, 4,2 km à 9,6%) dont le sommet se trouvait à 9 km de l'arrivée.

Cattaneo et Cataldo sont partis dès les premiers kilomètres de course. Aucun des deux ne représentant une menace général, où Cattaneo était 33e à 37:41, le peloton a laissé filer. Ils ont ainsi compté jusqu'à 16 minutes d'avance.

Dans la descente de Sormano, Roglic était attardé par un ennui mécanique et devait prendre le vélo d'un équipier. Le Slovène perdait une vingtaine de secondes dans l'aventure. Il réintégrait le groupe des favoris à 2 km du Civiglio.

Le duo de tête abordait la dernière ascension avec un avantage de 3:40. Yates tentait sa chance sur le Civiglio. C'était ensuite au tour de Nibali (Bahrain-Merida) d'accélérer. Le maillot rose Carapaz sautait dans sa roue, contrairement à Roglic. Ce petit groupe, qui comprenait également le Britannique Hugh Carty (Education First), passait au sommet à une minute du duo de tête.

Dans la descente vers l'arrivée, Roglic était victime d'une chute. Nibali prenait tous les risques, mais Carapaz tenait bon. Cataldo et Cattaneo se jouaient la victoire au sprint. Cataldo se montrait le plus rapide, offrant à l'équipe Astana une deuxième victoire dans ce Giro après le succès de Pello Bilbao à L'Aquila. Yates réglait le sprint des poursuivants à 11 secondes devant Carthy, Carapaz et Nibali. Roglic franchissait la ligne en 13e position, à 51 secondes du vainqueur.

Au général, Carapaz possède 47 secondes désormais d'avance sur Roglic. Nibali est troisième à 1:47.

Après le deuxième jour de repos lundi, l'étape reine de ce Giro est programmée mardi entre Lovere et Ponte di Legno. Amputé du Gavia en raison des risques d'avalanche, le parcours sera tout de même corsé avec le Passo della Presolana, la Croce di Salve, le Cevo, l'Aprica, le mythique Mortirolo (11,9 km à du 10,9%) et les 15 derniers kilomètres vers Ponte di Legno à du 3-4%.

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus