Sport.be

Cyclisme

Zakarin au sommet, Jan Polanc toujours en rose

24.05.2019 | Patrice Capelle

Belga

Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin) a remporté la 13e étape du Tour d'Italie, la première de haute montagne, qui reliait Pinerolo à Ceresole Reale sur la distance de 196 kilomètres. Le Slovène Jan Polanc (UAE Team Emirates) a conservé son maillot rose de leader.

Ilnur Zakarin faisait partie de la grande échappée du jour, qui s'est formée dans le Colle del Lys, la première difficulté du jour. Les favoris, toutefois, ont contrôlé l'écart avant de ralentir l'allure à l'approche de la montée finale.

Le Russe a accéléré à 5 bornes de l'arrivée au Lago Serru, jugée après une ascension de 27,5 kilomètres à 5,4% de moyenne, alors qu'il était un des derniers rescapés de l'échappée, avec Nieve et le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo), qui n'a pu suivre ses compagnons d'échappée.

Zakarin s'est imposé en solitaire avec 35 secondes sur Nieve. Landa, parti en contre-attaque à 16 kilomètres de l'arrivée, a pris la 3e place à 1:20. Le Colombien Richard Carapaz (Movistar), 4e à 1:38, et Mollema, 5e à 1:45, complètent le top-5 de l'étape, dont le premier Belge est Pieter Serry (Deceuninck - Quick-Step), 48e à 21:55.

Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), les deux principaux candidats à la victoire finale, se sont neutralisés tout au long de l'ascension finale. Ils ont franchi la ligne ensemble, 7e et 8e à 2:57 de Zakarin.

Jan Polanc, distancé dans la deuxième montée (Pian del Lupo) en même temps que le Luxembourgeois Bob Jungels, est parvenu à rentrer. Mais le porteur du maillot rose a cédé sur l'accélération de Landa et a tenté ensuite de contenir l'écart. Il termine 15e à 4:39 du vainqueur et sauve son maillot rose.

Derrière Polanc, le général a été chamboulé. Roglic, 2e, pointe à 2:25 du leader. Zakarin prend la 3e place, à 2:53. Mollema est 4e à 3:06, Nibali 5e à 4:09.

L'étape a coûté cher au Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott), l'un des favoris du Giro distancé dans la montée finale. Il se classe 17e à 5 minutes de Zakarin, et pointe au 12e rang du général, à 8:14 du maillot rose. Premier Belge au général, Serry est 35e à 29:02.

Zakarin a enlevé vendredi sa 8e victoire professionnelle, la deuxième sur le Tour d'Italie après son succès dans la 11e étape du Giro 2015. Le Tatar avait signé ses meilleurs résultats sur les grands tours en 2017 avec une 5e place au Giro et une 3e place à la Vuelta. Il a terminé 9e du Tour de France l'an dernier.

Samedi, la 14e étape, 131 kilomètres entre Saint-Vincent et Courmayeur, présentera cinq côtes ou cols dans le val d'Aoste. Au programme: le redoutable San Carlo, 10,5 kilomètres très pentus (9,8% de moyenne), avant la plongée vers Courmayeur, au pied du versant italien du Mont Blanc, la plus haute montagne d'Europe occidentale. Dans son histoire, le Giro n'a fait étape qu'une seule fois à Courmayeur. Le Luxembourgeois Charly Gaul s'y était imposé en 1959.

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus