Sport.be

Cyclisme

Second bouquet pour Ewan, Viviani jette l'éponge

22.05.2019 | Patrice Capelle

Belga

Caleb Ewan (Lotto Soudal) s'est adjugé mercredi la victoire à l'issue de la 11e étape du 102e Tour d'Italie cycliste (WorldTour), la dernière très favorable aux sprinters. Viviani, 4e ce mercredi, a abandonné à l'issue de l'étape. L'Italien Valerio Conti a conservé sa tunique rose de leader.

Déjà lauréat de la 8e étape à Pesaro, l'Australien s'est montré le plus rapide du sprint qui a départagé les coureurs au terme des 221 km du parcours -sans difficulté particulière- tracé entre Carpi et Novi Ligure.

Le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a pris la 2e place, l'Allemand Pascal Ackermann (BORA-hansgrohe), et le champion d'Italie Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step).

Le champion d'Italie ne remportera pas d'étape cette année, puisqu'il ne prendra pas le départ de la 12e étape, a annoncé son équipe belge Deceuninck-Quick Step à l'issue de la 11e étape. L'an dernier il avait gagné quatre étapes et ramené le maillot cyclamen du classement par points à Rome à l'arrivée du 101e Giro.    

Ewan décroche son 3e succès partiel dans un Giro après un premier lors de la 7e étape en 2017 à Alberobello. L'Italien Valerio Conti (UAA - Team Emirates) a conservé sa tunique rose de leader du classement général qu'il détient depuis le 16 mai et l'arrivée de la 6e étape. Il précède toujours le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) de 1:50 et le Français Nans Peters (AG2R) de 2:21.

Arnaud Démare a profité des sprints intermédiaires pour s'emparer du maillot cyclamen de leader du classement aux points que détenait Ackermann.

La journée, qui a vu 162 coureurs prendre le départ - sans l'Italien Matteo Moschetti, blessé dans sa chute mardi - a été animée par l'échappée lancée dès le départ par le trio d'Italiens Marco Frapporti (Androni Giocattoli), Mirco Maestri (Bardiani) et Damiano Cima (Nippo Vini Fantini), déjà auteurs d'une longue échappée dans la 4e étape.

Leur effort a duré pas moins de 196 kilomètres avant que le peloton emmenés par les formations de sprinters n'assure la jonction. Plus personne n'a ensuite réussi à s'extraire dans les 25 derniers kilomètres de l'étape.

Jeudi, la 12e étape reliera Cuneo à Pinerolo sur la distance de 158 kilomètres. Le sommet de la seule difficulté, le Montoso (9 km à 9,3% de moyenne), est situé à 32 km de l'arrivée. S'enchaîneront ensuite des étapes aux profils redoutables.

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus