Sport.be

Cyclisme

De Gendt: 'Le meilleur doit encore venir'

17.05.2019 | Noé Fajersztajn

Belga

Thomas De Gendt (Lotto Soudal) faisait partie vendredi de la bonne échappée lors de la septième étape du Tour d'Italie. Pourtant, il n'a pas été en mesure de lutter pour la victoire d'étape. "Le meilleur doit encore venir", a-t-il déclaré à l'issue de la course.

De Gendt fut l'un des derniers coureurs à faire la jonction avec le groupe de tête, mais il fut également l'un des premiers à lâcher. "Ce n'était pas vraiment l'objectif de suivre l'échappée aujourd'hui. Je n'ai donc pas attaqué non plus", a-t-il expliqué à Eurosport après la course.

"Une fois dans cette échappée, j'étais un peu plus calme. J'avais déjà été presque lâché lors des descentes, parce que cela allait si vite. Et je me suis dit: 'Si je suis dans le groupe de tête, j'en ai assez de toute façon'. Mais il n'y a pas eu de descente après cela. J'étais aussi là un peu pour du beurre. Je n'avais pas les jambes pour suivre la montée."

Il y a également une autre raison pour laquelle De Gendt a fait la jonction: "Je roulais à un très bon rythme. Je venais du 3e groupe et j'ai essayé de revenir dans le premier groupe. J'ai maintenu ce rythme jusqu'au groupe de tête. Je me suis lancé un petit défi: est-ce que je pouvais encore y aller ou pas? Et cela a quand même fonctionné."

De Gendt vise encore quelque chose dans ce Giro: "Ce n'est pas que je suis ici dans une mauvaise condition, mais les jambes ne sont pas encore ce qu'elles devraient être. Mais j'ai encore quatre ou cinq étapes pour m'améliorer. Le meilleur doit encore venir."

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus