Sport.be

Cyclisme

Trois favoris se dégagent pour le 54ème Amstel Gold Race

19.04.2019 | Bruno Verscheure

Belga

Premier volet du triptyque ardennais, qui se poursuivra mercredi avec la Flèche Wallonne et dimanche avec Liège-Bastogne-Liège, l'Amstel Gold Race (WorldTour) en sera à sa 54e édition dimanche dans le Limbourg néerlandais.

Adrie van der Poel s'y était imposé en 1990 et 29 ans plus tard, les Néerlandais espèrent voir son fils faire de même. Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) est un des favoris de l'épreuve, encore plus depuis mercredi et son succès à la Flèche Brabançonne. Un statut qui ne semble pas déranger le champion du monde de cyclocross. "Non, cela ne me perturbe pas", déclarait-il jeudi. "Mais je trouve exagéré de me présenter comme le super-favori de cette course, parce qu'elle se déroule chez moi. Même si elle constitue effectivement un de mes grands objectifs".

Les autres favoris portent le maillot de Deceuninck - Quick-Step: Julian Alaphilippe et Philippe Gilbert. Le Remoucastrien vient de remporter son 4e Monument à Paris-Roubaix, et il a enlevé trois fois l'Amstel Gold Race (2010, 2011 et 2017). L'Auvergnat collectionne les bouquets depuis le début de saison (8 victoires dont les Strade Bianche et Milan-Sanremo), mais mercredi, il a été battu au sprint par van der Poel à la Flèche Brabançonne. 'MVDP' fait d'ailleurs d'Alaphilippe son favori. "Il est actuellement le meilleur coureur du peloton", dit le Néerlandais à propos du Français. "Je dirais même que ce sera très difficile pour moi de le devancer sur une course de 265 kilomètres comptant 35 côtes".

Si van der Poel, Alaphilippe et Gilbert sont pointés comme les grands favoris, d'autres coureurs espèrent briller sur les routes néerlandaises. Vainqueur l'an dernier, le Danois Michael Valgren (Dimension Data) défendra son titre. Il aura pour équipiers le Tchèque Roman Kreuziger, vainqueur en 2013, et l'Italien Enrico Gasparotto, vainqueur en 2012 et 2016, qui l'avaient accompagné sur le podium il y a douze mois.

Le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky), vainqueur en 2015 et 2e en 2017, l'Italien Alberto Bettiol (EF Education First), vainqueur du Tour des Flandres, l'Allemand Maximilan Schachmann (BORA-hansgrohe), le champion du monde espagnol Alejandro Valverde (Movistar), entre autres, devraient aussi nourrir quelques ambitions au départ. Côté belge, on suivra Greg Van Avermaet (CCC), en quête de revanche après sa 12e place à Roubaix, Tim Wellens (Lotto Soudal), 6e et premier Belge l'année dernière, Dylan Teuns (Bahrain-Merida) ou encore Oliver Naesen (AG2R La Mondiale).

Hormis le lieu de départ qui a été déplacé de la Grand Place au Vrijthof de Maastricht, le parcours, long de 265,7 km, n'a pas changé. C'est toujours une succession de bosses (35), dont le fameux Cauberg à grimper trois fois.

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus