Sport.be

Cyclisme

Phénoménal, Philippe Gilbert s'impose dans l'Enfer du Nord

14.04.2019 | Noé Fajersztajn

Belga

Philippe Gilbert (Deceuninck - Quick-Step) a remporté Paris-Roubaix, l'Enfer du Nord, après avoir devancé dans un sprint à deux Nils Politt (Katusha-Alpecin). Le coureur belge enlève ainsi sa quatrième des cinq grandes classiques. Troisième, Yves Lampaert complète le podium.

Philippe Gilbert (Deceuninck- Quick-Step) a remporté la 117ème édition de Paris-Roubaix (WorldTour), et de bien belle manière.

Au terme des 257 km de course entre Compiègne et le Vélodrome de Roubaix, Gilbert a battu dans un sprint à deux l'Allemand Nils Politt (Katusha-Alpecin). Il décroche le quatrième Monument de sa carrière.

En l'absence de Fernando Gaviria (UAE Team Emirates), fiévreux, 174 coureurs ont pris le départ à Compiègne pour un périple de 257 km agrémenté de 29 secteurs pavés, pour un total de 54,5 kilomètres.

Malgré de nombreuses tentatives, personne ne parvenait à se dégager du peloton en début de course. Ce n'est qu'après 83 kilomètres de course, à une dizaine de kilomètres du premier secteur pavé, qu'un groupe de neuf coureurs se formait à l'avant. On y retrouvait cinq Belges, Frederik Frison (Lotto Soudal), Bert Van Lerberghe (Cofidis), Frederik Backaert (Wanty-Gobert), Kris Boeckmans (Vital Concept-B&B Hotels) et Michael Van Staeyen (Roompot-Charles).

A la sortie du premier secteur pavé, Troisvilles, ils étaient rejoints par quinze hommes dont les Belges Edward Theuns (Trek-Segafredo), Tim Declercq (Deceuninck - Quick-Step), Yves Lampaert (Deceuninck - Quick-Step) et Jasper Philipsen (UAE Team Emirates).

Le peloton n'a jamais laissé plus d'une minute aux échappés. Le regroupement a eu lieu après 135 km de course.

La trouée d'Arenberg était difficile pour Wout van Aert (Jumbo-Visma), qui cédait du terrain. L'ancien champion du monde de cyclocross parvenait à réintégrer le peloton après le secteur de Wallers mais chutait peu après. Il revenait dans le peloton à 72 km de l'arrivée au prix d'un bel effort.

A 65 km de l'arrivée, un trio se formait devant, avec Philippe Gilbert (Deceuninck - Quick-Step) et les Allemands Nils Politt (Katusha-Alpecin) et Rüdiger Selig (BORA-hansgrohe). Les trois hommes prenaient vingt secondes d'avance avant de voir une contre-attaque se dessiner derrière. Van Aert était le premier à partir en contre, le vainqueur sortant Peter Sagan (BORA-hansgrohe) plongeait dans sa roue.

Le Slovaque accélérait ensuite. Un nouveau groupe de six coureurs se formait devant, avec Gilbert, Politt, Sagan, van Aert, Yves Lampaert (Deceuninck - Quick-Step) et Sep Vanmarcke.

Profitant de la supériorité numérique des Deceuninck - Quick-Step, Gilbert attaquait à 23 km de l'arrivée. Sagan et Politt réagissaient. Vanmarcke et Lampaert revenaient dans un deuxième temps, alors que van Aert était lâché.

Gilbert attaquait à nouveau dans le Carrefour de l'Arbe, à 17 km de l'arrivée. Sagan, Politt et Vanmarcke étaient attentifs. A la sortie, Politt tentait sa chance. Seul Gilbert l'accompagnait. Le duo prenait 20 secondes d'avance.

Les deux hommes arrivaient ensemble sur le Vélodrome. Gilbert se montrait le plus rapide. Le Remoucastrien décroche, à 36 ans, le quatrième Monument de sa carrière après le Tour de Lombardie (2009 et 2010), Liège-Bastogne-Liège (2011) et le Tour des Flandres (2017). Seul Milan-Sanremo manque toujours à son palmarès. Il s'agit de sa 75e victoire professionnelle.

Derrière, Yves Lampaert complétait le triomphe de Deceuninck - Quick-Step en prenant la troisième place, à 13 secondes.

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus