Sport.be

Cyclisme

Partie 8: Encore 6 jours - 60 x 14 = 102

10.04.2019 | Bruno Verscheure

Belga

A l'approche de la tentative de record du monde de l'heure, Lotto Soudal jette deux fois par semaine un regard en interne sur la préparation de Victor Campenaerts. D'une part Victor évoque son approche, et nous évoquons d'autre part chaque fois un thème plus spécifique.

Victor Campenaerts: "Tout va bien !"

"La semaine écoulée fut surtout placée sous le signe des tests. A commencer par le choix du braquet. Sur la piste, le rythme est plus élevé que sur la route, mais celui-ci doit demeurer confortable afin de pouvoir maintenir sous contrôle ton rythme cardiaque et ta respiration. Les 59 x 14, 60 x 14, 61 x 14 ou encore 63 x 15 sont tous une option. Mais avec des 59 x 14 et 63 x 15, je devrais maintenir un rythme de 104 qui s'avère un peu trop élevé pour moi, coureur sur route de nature. Il reste donc 61 ou 60 x 14, pour 100 à 102 rotations par minute. Cela ne semble pas faire une grande différence, mais c'est bien le cas. Lors de sa tentative de record, Bradley Wiggins tournait à 104 rotations par minute, soit le rythme le plus élevé de toutes les tentatives de record de l'heure modernes. Il faut dire qu'il a été formé sur la piste".

"Nous avons par ailleurs aussi cherché le meilleur moyen de me transmettre mes temps au tour. Durant mon test de 30 minutes à Grenchen fin septembre, j'ai roulé avec des oreillettes comme pendant une course sur route, mais on ne testait alors que l'effort physique et ce n'est pas autorisé lors d'une tentative de record de l'heure. Je me suis déjà entraîné tellement d'heures sur la piste que nous avons pu rechercher l'endroit idéal pour Kevin de se poster avec la tablette utilisée pour transmettre les temps au tour. Nous avons également convenu de signaux qui me permettront de savoir si je suis dans les temps ou pas".

"Le respect de la ligne idéale constitue naturellement un dernier aspect important. Après des milliers de tours effectués sur cette piste d'Aguascalientes, la sensation sur l'ovale s'est bien entendu améliorée ces dernières semaines, à ce niveau aussi tout va bien. Le Tour des Flandres a par ailleurs eu lieu dimanche. Comme notre journée débute ici à 4h30 du matin et compte-tenu du décalage horaire de sept heures et qu'aucun entraînement sur la piste n'était programmé, j'ai disputé les 100 derniers kilomètres du Tour des Flandres sur mes rouleaux durant la retransmission. Après quoi j'ai tout de même encore été rouler dehors dans les superbes environs. Ces prochains jours, j'entrerai progressivement en mode récupération, centré sur le repos physique et mental, les derniers entraînements et la prise adaptée de glucides. Encore six jours?"

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus