Sport.be

Cyclisme

Corendon-Circus espère un nouvel exploit de Van der Poel

06.04.2019 | Patrice Sintzen

Belga

Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) aura à son côté le très expérimenté capitaine de route Stijn Devolder, double vainqueur de l'épreuve en 2008 et 2009, dimanche au Tour des Flandres (WorldTour) dont il est l'un des principaux favoris de la 103e édition.

Il pourrait ainsi succéder au palmarès à son père Adrie Van der Poel, lauréat en 1986. Ses autres équipiers seront Roy Jans, Gianni Vermeersch, Dries De Bondt, Otto Vergaerde et le Danois Lasse Norman Hansen.

Le champion du monde de cyclocross n'a presque déjà plus à faire ses preuves sur la route, après son succès dans A Travers les Flandres, sans parler de sa quatrième place à Gand - Wevelgem.

"Il se sent très bien", confirme son directeur sportif Michel Cornelisse. "En particulier dans notre équipe, où il jouit d'une liberté quasi-totale. S'il me demande demain l'autorisation de courir sur piste, il l'aura. Ce ne serait pas comme ça partout et en course, c'est à peu près la même chose. On le laisse plus ou moins faire comme il veut. C'est de cette façon qu'il rayonne le mieux. Pour le reste, c'est un garçon très simple, et très facile. Il aime plaisanter, et bien sûr rouler à vélo..."

La question qui est sur toutes les lèvres concerne évidemment la distance et le parcours du Ronde, qui vont faire changer Van der Poel de monde, après A Travers les Flandres et Gand - Wevelgem.

"Pour ce qui concerne la distance", tempère Cornelisse, "il faut quand même reconnaître qu'il ne se passe rien pendant les 120 premiers kilomètres, et que la véritable course n'en compte donc que 150. Elle commence en réalité au Vieux Quaremont, et pas avant. L'objectif qu'on a en tête, c'est la victoire, mais honnêtement, on est déjà très content avec le succès à Waregem. Une course du WorldTour! De plus grandes équipes que la nôtre n'en ont pas encore gagnée cette saison. Même dizièmes, on aura le sourire pour rentrer à la maison dimanche. Parce que tout le monde aura fait de son mieux...", conclut Cornelisse.

Van der Poel, comme l'autre crack des labourés Wout Van Aert (Jumbo-Visma), n'a que 24 ans. Or depuis trente ans, deux coureurs de moins de 25 ans seulement, ont remporté le Ronde: Tom Boonen à 24 ans, en 2005 et Edwig Van Hooydonck en 1989, à 22 ans.

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus