Sport.be

Cyclisme

Philippe Gilbert pas très confiant

05.04.2019 | Patrice Sintzen

Belga

Philippe Gilbert ne se considère pas comme un grand candidat à la victoire du Tour des Flandres (WorldTour) dimanche. "Etre malade pendant la préparation, ce n'est pas idéal. J'aurais préféré que ce soit différent, mais il y a des choses pires dans le monde", a déclaré le Liégeois vendredi à deux jours du deuxième "Monument" de la saison.

"Je ne me sens pas très bien en ce moment, mais pas trop mal non plus. Dans A Travers les Flandres, je ne pouvais vraiment pas aller plus loin. Abandonner c'était la bonne décision. On préfère ne pas le faire, mais si on ne peut pas continuer parce qu'on est malade, il vaut mieux arrêter. J'aurais aimé qu'il en aille autrement. Etre malade, si près du Ronde c'est loin d'être idéal", a répété Philippe Gilbert. "Ce ne sera pas la dernière course de ma vie. D'autres épreuves se profilent, j'aurai encore ma chance. Il n'est pas facile de contrôler complètement sa santé. Je crois que je serai bien dimanche, mais ma préparation n'a pas été comme il se doit. Et on en a besoin dans une course de haut niveau comme le Tour des Flandres. Je ne suis certainement pas à 100%."

La formation Deceuninck-Quick Step enchaîne les victoires (Strade Bianche, Milan-Sanremo, Circuit Het Nieuwsblad et E3 Harelbeke pour n'en citer que quelques-unes). "Le Ronde reste une course importante, sinon la plus importante pour nous. Patrick Lefevere nous a dit la semaine dernière que le Ronde est presque plus important pour nous que le Tour de France. Nous sommes une équipe belge. Il faut donc se lancer à fond. Il y a quatre leaders et nous devons montrer notre force et être corrects les uns envers les autres comme dans les autres courses. Nous gagnons non seulement parce que nous sommes forts, mais aussi parce que nous roulons intelligemment sur le plan tactique et que nous nous entraidons beaucoup. Cela ne changera pas dimanche", a assuré encore Philippe Gilbert.

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus