Sport.be

Cyclisme

Un Tim Wellens impressionnant au Grand Prix de Wallonie

13.09.2017 | Patrice Sintzen

Belga

Les coureurs de Lotto Soudal ont fait carton plein mercredi au Grand Prix de Wallonie avec la victoire en solitaire du Belge Tim Wellens devant le Français Tony Gallopin, vainqueur de l'épreuve en 2016.

Les coureurs de l'équipe Lotto Soudal sont restés maîtres de la Citadelle de Namur avec la victoire, mercredi, de Tim Wellens, au terme d'un baroud en solitaire de 15 kilomètres. Le coureur belge, qui disputera les prochains championnats de monde à Bergen (Norvège), a succédé à deux autres coureurs de son équipe au palmarès de l'épreuve wallonne, Jens De Busschere en 2015 et le Français Tony Gallopin en 2016. Ce dernier a réussi à s'extraire du groupe de chasse pour terminer 2e derrière Wellens. Le Français Julien Simon (Cofidis) a complété le podium à Namur.

Le 58e Grand Prix de Wallonie a été lancé par une échappée de 7 coureurs au 17e kilomètre. L'écart du groupe formé par Edward Planckaert (Sport Vlaanderen-Baloise), Sander Cordeel (Vérandas Willems-Crelan), Tom Devriendt (Wanty-Groupe Gobert), Sébastien Delfosse (Wb-Veranclassic-Aqua Protect), Marvin Tasset(Ago-Aqua Service), Jérémy Leveau (Roubaix-Lille Métropole) et Rob Ruijgh (Tarteletto-Isorex) a culminé à un peu plus de 4 minutes avant de descendre progressivement dès l'entrée du peloton de province de Namur, à mi-parcours. Le regroupement général s'est produit à 55 kilomètres du but.

Une nouvelle échappée d'une vingtaine d'hommes avec la plupart des favoris est sortie 10 kilomètres plus loin, avant la Côte d'Ermeton. On retrouvait dans ce groupe, entre autres, Tiesj Benoot, Tim Wellens, Tony Gallopin, Dylan Teuns, Jan Bakelants, Fernando Gaviria, Petr Vakoc. Le peloton était emmené par la FDJ, piégée tout comme WB-Veranclassic-Aqua Protect, Veranda's Willems, notamment.

La descente de Lustin, à 20 kilomètres du but, a vu s'isoler à l'avant Bakelants, Benoot, Wellens, Teuns, Vliegen, Jansen, Gallopin et Simon. Tim Wellens, récent 5e du GP de Québec et 12e du GP de Montréal, a porté une attaque à 15 kilomètres de l'arrivée. Le coureur de Lotto Soudal a creusé progressivement l'écart sur un quintet composé de Teuns, Benoot, et trois anciens vainqueurs de l'épreuve: Gallopin, Bakelants et Simon. Wellens a ainsi signé une très rare victoire en solitaire au sommet de la Citadelle de Namur dans le cadre du Grand Prix de Wallonie.

"Mon directeur sportif m'a déjà félicité à 3 kilomètres de l'arrivée", a déclaré Tim Wellens. "J'ai donc pu gérer et apprécier ma finale. J'ai été très bien protégé par mes deux coéquipiers Tiesj Benoot et Tony Gallopin dans le groupe de chasse et je les en remercie. Je suis très content car j'avais déjà de très bonnes jambes dans les deux courses au Canada, mais j'avais raté la bonne échappée à Montréal. J'ai pu montrer à Namur que je suis en grande condition avant le championnat du monde."

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus

Les 10 prochains événements

Plus