Sport.be

Cyclisme

Le docteur Leinders suspendu à vie

22.01.2015 | Patrice Capelle

Belga

Le médecin belge et ancien dirigeant de l'équipe Rabobank a été suspendu en vie par la Cour d'Arbitrage du sport américain (AAA) pour ses activités de dopage au sein de la formation cycliste néerlandaise.

C'est ce qu'ont annoncé, dans un communiqué commun, les agences antidopage américaine (USADA), danoise (ADD) et néerlandaise (doping autoriteit). 

Le nom de Geert Leinders était apparu en 2012 lors d'une enquête de l'agence américaine antidopage, l'USADA. L'Américain Levi Leipheimer, collaborant à l'enquête sur Lance Armstrong, avait accusé le médecin belge de lui avoir fourni des produits dopants et aidé à se doper lorsqu'il courait pour Rabobank.

Geert Leinders a été reconnu coupable de détention, d'administration et trafic de produits interdits contrevenant aux règlements antidopages. Il est également reconnu coupable d'avoir encouragé la pratique du dopage. "J'ai été aidé par le médecin de l'équipe Rabobank, Geert Leinders chez qui j'achetais l'EPO", avait expliqué Levi Leipheimer, ajoutant que le médecin belge "organisait le programme de dopage" de l'équipe Rabobank.

Geert Leinders, de son côté, avait démenti avoir quoique ce soit à voir avec le dopage. "Je n'ai jamais comme médecin de l'équipe utilisé de produits ou de méthodes interdites."

Le médecin belge était encore en poste au sein de la formation Team Sky, jusqu'à la fin octobre 2012,  moment où la formation britannique a mis un terme à sa collaboration avec Geert Leinders cité dans le dossier de dopage lié à Rabobank.

Des coureurs, comme le Néerlandais Danny Nelissen, le Danois Michael Rasmussen, ou d'autres sous le couvert de l'anonymat, ont aussi dénoncé ses pratiques. Geert Leinders a été médecin de l'équipe Rabobank entre 1996 et 2009, intégrant la direction de la formation néerlandaise en 2004.

Il est désormais suspendu à vie et interdit d'entraîner, de conseiller des athlètes et de participer à tout évènement organisé par la fédération cycliste américaine, l'UCI ou tout autre signataire du Code anti-dopage de l'Agence Mondiale (AMA).

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus

Les 10 prochains événements

Plus