Sport.be

Cyclisme

Cav' n'a pas toujours ressenti la confiance chez OPQS

15.11.2013 | Bertrand Detal

Belga

Mark Cavendish a décroché 19 succcès pour sa première saison chez Omega Pharma-Quick Step. Pourtant, il ne s'est pas toujours senti à l'aise. Dans son livre 'At Speed', il critique Wilfried Peeters et la culture cycliste belge.

Le premier couac est intervenu durant Milan-Sanremo, quand Wilfried Peeters a encouragé Sylvain Chavanel à travailler plus dans l'échappée. . "Parfaitement normal... Sauf que nous avions décidé avant la course que Chava ne travaillerait pas à l'avant. Je pouvais seulement en conclure que Peeters n'avait pas beaucoup de confiance en moi", écrit Cavendish.
Un sentiment qui s'est confirmé pendant le reste du printemps. "Il préférait toujours voir un groupe s'échapper que tout miser sur un sprint. J'en ai parlé au management et on m'a assuré que ce serait mieux après la période des classiques."

Cavendish s'est également posé beaucoup de questions sur la culture cycliste belge. "Les coureurs et le staff belges ne voient pas plus loin que les 10 semaines de course de la fin février à avril. Ca ne me dérange pas si je n'en subis pas les conséquences. Mais les jeunes coureurs qui fantasment sur le Tour des Flandres et Paris-Roubaix ne se sont pas donné à fond dans leur rôle d'équipier."

Peeters temporise dans le Nieuwsblad. "Je ne pense pas qu'il soit question d'un manque de confiance", explique-t-il. "Nous avons souvent sprinté avec Mark, également au printemps. Mais le lien entre un directeur sportif et un coureur ne vient pas du jour au lendemain."

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus

Les 10 prochains événements

Plus