Sport.be

Autres

Et à la fin c'est la Belgique qui gagne!

22.08.2019 | Patrice Capelle

Belga

La Belgique a validé son billet pour la finale du Belfius EuroHockey Championships, à Anvers. Les Red Lions, menés 0-2 face à l'Allemagne, ont complètement renversé la vapeur en fin de rencontre dans une ambiance de feu pour l'emporter 4-2!

Les scénarios les plus improbables font la beauté du sport. Et les Red Lions ont assurément écrit une grande page de l'histoire du leur lors de cette demi-finale face à l'Allemagne. Et ce avec l'appui du 12e homme à la Wilrijse Plein qui a une nouvelle fois joué son rôle à fond. On a rapidement compris que ls deux équipes étaient montées sur la pelouse avec la rageuse volonté de vaincre. L'engagement a été total de bout en bout.

Un premier tir contré de Gougnard ne pouvait être smashé par Boonen, alors que le premier pc allemand était contré par Wegnez sorti en boulet de canon. Le second pc allemand voyait une magnifique déviation de Fuchs passer de peu à côté du cadre. La réplique des Lions était immédiate. Le centre de John-John Dohmen était déviée à côté par De Kerpel. Suivait le premier pc belge tiré en force par Boon. Poteau.

Le second quart-temps se poursuivait sur un rythme effréné, avec une domination belge plus soulignée. Le second pc belge tiré par Luypaert était sauvé à même la ligne par Müller. A la 20e, un tir croisé allemand parvenait à Rürh en embuscade qui crucifiait Vanasch pour l'ouverture du score : 0-1. Les Belges réplquaient via Charlier dont le revers passait à côté. Le 3e pc belge du spécialiste maison trouvait le gardien Victor sur sa route. A la 26e, Rürh oublié dans le dos de la défense déboulait côté droit pour offrir le numéro 2 à Fuchs. A  quelques secondes de la mi-temps, un contre allemand mené à toute vitesse obligeait Vanasch à un save de classe mondiale. Premier tournant.

Le troisième quart-temps était surtout rythmé par des phases arrêtées. Hendrickx ne parvenait pas à cadrer puis sur un nouveau pc catapultait la balle dans l'épaule de l'infortuné Tom Grambusch. Second tournant de la rencontre à la 40e. Un pied de Van Aubel était logiquement sanctionné d'un penalty stroke. Vanasch (dont le coup d'oeil est légendaire) faisait alors appel à la vidéo pour un arrêt supposé d'une main allemande sur la phase de pc. Et la Belgique récupérait un coup franc avant de forcer à son tour un pc une minute plus tard. Lequel pc était converti par Boon entre les jambes de Victor, non pas le footballiste, mais le gardien: 1-2! Dans la minute suivante, Vanasch y allait d'un nouveau save dont il est désormais coutumier.

Dans le dernier quart-temps, Wellen manquait une nouvelle balle de 1-3 en se heurtant à 'The Wall'. A dix minutes du terme, Hendrickx manquait une nouvelle conversion de pc. Alors qu'il restait sept minutes au compteur, un enième pc de Hendrickx était sauvé par Victor, mais De Kerpel récupérait le ballon pour égaliser d'un tir croisé: 2-2!

On pensait partir en droite ligne vers les shoot-out. Mais un autre Victor, Wegnez cette fois, filait côté gauche pour crucifier Aly Victor à la 56e d'un tir de revers dévastateur. Obligés de sortir leur gardien, les Allemands encaissaient un dernier but signé Charlier dans un but vide au terme d'un match aussi plein que le stade de la Wilrijkse plein. 

La Belgique affrontera l'Espagne samedi soir en finale pour le titre de champion d'Europe! 

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus