Sport.be

Athlétisme

Les meilleurs Belges face à une forte concurrence internationale à Rotselaar

07.02.2019 | Bruno Verscheure

Belga

Dimanche, les meilleurs spécialistes belges de cross-country chaussent leurs spikes à l'occasion de la cinquième et avant-dernière manche de l'AA Drink CrossCup. Le Domaine Ter Heide fait office de décor d'une épreuve au cours de laquelle seront également remis les titres flamands de la discipline. De nombreux athlètes étrangers seront par ailleurs aussi de la partie à Rotselaar, avec en tête d'affiche l'Allemand Richard Ringer.

Ne cherchez pas Imana Truyers à Rotselaar. Truyers fut en effet contrainte à l'abandon lors du premier tour de la manche de Hannut. Un nerf du dos coincé a en effet provoqué des problèmes au mollet, lesquels ne sont pas encore résolus. Si sa participation au Championnat de Belgique de cross-country n'est pas encore remise en question, elle ne pourra compter sur une préparation idéale. Tous les regards à Rotselaar se tourneront dès lors vers Nina Lauwaert et Sofie Van Accom. Van Accom s'était imposée à Rotselaar l'an dernier et apprécie le parcours. L'athlète de 29 ans mène de plus toujours au classement de l'AA Drink CrossCup.

"J'ai toujours aimé courir à Rotselaar", souligne Van Accom. "Encore plus après ma victoire de l'an dernier. Espérons que ce bon souvenir puisse me donner un coup de boost. Je me sens mieux qu'il y a un an. Je suis totalement prête à donner le meilleur de moi-même dimanche".

Hanna Vandenbussche fait pour sa part une nouvelle fois figure d'outsider dangereuse. A l'image aussi de la délégation britannique forte de huit athlètes et de la juniore néerlandaise Roos Blokhuis.

KIMELI FACE A RINGER

La présence de Richard Ringer à Rotselaar va certainement obliger Isaac Kimeli à sortir ses meilleures jambes. L'Allemand fut en effet l'Européen le plus rapide sur 10.000 m en 2018. Ringer n'avait toutefois pas pu concrétiser à domicile lors des Championnats d'Europe à Berlin. Un Euro dont Kimeli ne garde pas non plus d'excellents souvenirs vu qu'il avait été disqualifié à l'issue du 5.000 m. A Rotselaar, seule la victoire compte bien sûr. Kimeli peut en outre réalisé une opération en or au classement puisque son compagnon d'entraînement Robin Hendrix ne s'aligne pas au départ. Hendrix troque en effet le sable et la boue pour une épreuve en salle.

Outre Ringer et Kimeli, Lander Tijtgat, Dame Tasama, Dries Basemans et Jeroen D'hoedt seront également à suivre avec attention à Rotselaar. "Rotselaar arrive vite après Hannut, où j'ai bien performé mais pas autant que je l'aurais souhaité", explique D'hoedt. "J'ai tout de même décroché le titre wallon en guise de consolation. Cela ne va pas trop mal à l'entraînement. Après Hannut, je me suis entraîné de façon alternative pendant une semaine et cela m'a fait du bien". Les huit athlètes britanniques, avec Joe Wilkinson et Jack Grey en fers-de-lance, peuvent également espérer se mêler à la course aux places d'honneur dimanche.

Chez les Espoirs, Dorian Boulvin s'aligne en grand favori. Le cross court messieurs devrait, comme à Hannut, donner lieu à un duel entre Dieter Kersten et Valère Hustin. Le tenant du titre Ali Hamdi prend également le départ.

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus