Vainqueur final, Niki Terpstra ne cachait pas sa joie au moment de parler à la presse après l'arrivée de la dernière étape de l'Eneco Tour. "C'est superbe de pouvoir mettre la main sur le classement général ici à Grammont", expliquait le Néerlandais d'Etixx-Quick Step.

Etixx-Quick Step est passé à l'attaque à cinquante kilomètres de l'arrivée. "C'était l'objectif. Nous voulions mettre le feu", confirme Terpstra. "Sauf que cela a peut-être été plus vite que ce que l'on avait prévu. Avec cinq coureurs en une minute au général, nous étions dans une situation idéale. Lors du deuxième passage dans le Mur, BMC et Tinkoff éprouvaient visiblement des difficultés avec la pluie. Nous sommes alors passés à l'offensive".

En cours de route vers Grammont, Terpstra a clairement favorisé la victoire finale à la victoire d'étape. "Je ne voulais pas courir deux chevaux à la fois. J'y ai un peu réfléchi mais je n'ai pas voulu prendre de risque. En plus, je sentais que les deux autres étaient forts également. J'ai donc surtout essayé d'assurer la victoire finale".

Le Néerlandais de 32 ans avait il est vrai fait de l'Eneco Tour un objectif. "J'ai spécialement été à Vérone pour me préparer pour l'Eneco Tour et le Championnat du Monde. Le contre-la-montre par équipes constituait pour nous un avantage et je savais qu'il y avait quelque chose à faire ici. C'est superbe de pouvoir mettre la main sur le classement général ici à Grammont. Le Mur est un lieu mythique en cyclisme. Je suis très fier de cette victoire finale. Le plateau des participants était vraiment impressionnant".