Edvald Boasson Hagen a succédé à Greg Van Avermaet et Manuel Quinziato, vainqueur à Grammont ces deux dernières années. Le champion de Norvège a déjà décroché neuf victoires cette saison, mais ce succès à un 'endroit mythique' lui a fait particulièrement plaisir.

Boasson Hagen s'était déjà classé quatrième cette semaine à Bolsward et huitième à Lanaken. Dimanche à Grammont, le coureur de Dimension Data a cette fois fait mouche. "Je me sentais très fort et j'étais venu ici pour viser la victoire finale, mais nous avions perdu trop de temps lors du contre-la-montre par équipes. Ce succès d'étape me fait cependant très plaisir. Gagner à un endroit aussi mythique que le Mur, c'est simplement fantastique".

Cette victoire, Boasson Hagen la doit à son côté offensif dans la finale. "En raison de la pluie, la course fut particulièrement difficile. Les pavés étaient glissants. Rester sur le vélo était le mot d'ordre, j'ai donc essayé de rouler le plus possible devant".

En fin d'étape, le Norvégien s'est retrouvé avec Niki Terpstra et Oliver Naesen. "Ce Belge était vraiment très costaud aujourd'hui", soulignait Boasson Hagen au sujet du coureur de la formation IAM Cycling. "Personnellement, j'ai essayé d'épargner mes forces au maximum en vue du dernier kilomètre. Le sprint est peut-être apparu facile, mais ce ne fut certainement pas le cas. J'ai dû aller au bout de moi-même".