Au terme d'une dernière étape mouvementée, Niki Terpstra a remporté l'Eneco Tour. Le Néerlandais s'est classé deuxième à l'arrivée à Grammont derrière Edvald Boasson Hagen et détrône Rohan Dennis, éliminé sur chute.

Il aura fallu patienter quelque peu avant de voir se dessiner l'échappée de neuf coureurs après 65 kilomètres. Parmi les fuyards: Tim Wellens, vainqueur des deux dernières éditions. Il était accompagné de Roy Curvers (Giant-Alpecin), Lars-Petter Nordhaug (Team Sky), Carlos Verona (Orica-BikeExchange), Ruslan Tleubayev (Astana), Marc Sarreau (FDJ), Winner Anacona (Movistar), Brian Van Goethem (Roompot Oranje Peloton) et Simone Antonini (Wanty-Groupe Gobert).

Ces neuf hommes allaient creuser un écart de plus de deux minutes. Le coureur de l'échappée le mieux placé au général était Anacona. Le Colombien de la Movistar pointait à la 33ème place, à 1'07 du leader Rohan Dennis. Le peloton ne laissait cependant pas filer.

L'étape s'animait ensuite en entrant sur le tracé vallonné. Via le Hurdumont, D'Houppe, le Tenbosse et le Denderoordberg, les coureurs passaient pour la première fois dans le Mur de Grammont, trois autres ascensions figurant encore au programme avant l'arrivée. L'équipe Tinkoff de Peter Sagan prenait alors les choses en main et ramenait le peloton à une minute des hommes de tête. Devant, Wellens accélérait. Le leader de la formation Lotto-Soudal emmenait finalement avec lui Curvers, Nordhaug, Verona et Anacona.

La pluie s'invitait alors sur le parcours. Le signe pour Wellens d'en remettre une couche. Il filait cette fois seul en tête. Derrière, une chute secouait le groupe de favoris avec en principales victimes le Rohan Dennis, leader du général, et Lars Boom (Astana). Les deux hommes n'allaient jamais revenir aux avant-postes.

Devant, Wellens devait abdiquer tandis qu'un nouveau groupe de neuf hommes se détachait. Y figuraient Terpstra (le mieux placé à 27 secondes), Naesen, Greipel, Van Poppel, Sutterlin et Boasson Hagen. Greipel et Van Poppel chutaient sur la route mouillée et laissaient filer leurs chances. Les sept autres collaboraient bien, un groupe comprenant notamment Sagan, Greipel, Dumoulin, Degenkolb, Stybar et Debusschere se constituant en poursuite.

Dans le dernier passage dans le Mur, Juul Jensen et Lutsenko lâchaient prise en tête. Terpstra mettait lui à profit le Kilomètre en Or pour empocher 9 secondes de bonification. Le Néerlandais de 32 ans abordait ensuite les 10 derniers kilomètres en compagnie de Naesen, Sutterlin et Boasson Hagen. Les poursuivants étaient eux pointés à 45 secondes.

Le Denderoordberg, situé à six kilomètres de l'arrivée, sonnait le glas des espoirs de Sutterlin, distancé. La victoire d'étape se jouait dès lors à trois à Grammont. Boasson Hagen y faisait parler sa puissance pour devancer sur la ligne Terpstra et Naesen. Tom Dumoulin et Greg Van Avermaet complétaient ensuite le top 5.

Au classement général, Terpstra s'adjuge donc la victoire finale. Naesen termine à une belle deuxième place, devant Sagan troisième.