Le rêve de Jesper Asselman se poursuit. Agé de 25 ans, le Néerlandais de la formation Roompot Oranje Peloton a conservé son maillot blanc de leader en dépit d'un sprint massif. Il s'élancera lundi le dernier lors du contre-la-montre à Hoogerheid.

Les nerfs de Asselman ont été mis à rude épreuve, mais le sourire qui éclairait son visage n'en était que plus éclatant. "Fantastique, le rêve se poursuit", s'est exclame le coureur de Delft, toujours leader pour une petite mais précieuse seconde.

"Lorsque nous sommes arrivés hier à l'hôtel, nous avons bu un verre de champagne avac l'équipe et organisé une petite fête. Mon gsm a explosé. Je ne pouvais conserver l'ensemble des messages. Le soir, avant d'aller me couche, je l'ai simplement éteint. Faute de quoi je n'aurais pas pu fermer l'oeil. Lorsque je l'ai rallumé ce matin, il n'a pas arrêté de siffler. Pour plus de sécurité, j'avais déjà épinglé la veille au soir le numéro de dossard, ce que je fais d'ordinaire le matin de l'épreuve".

Asselman a également profité de l'étape entre Beveren et Ardooie. "Toute l'équipe a roulé pour moi en tête, et lorsque je me laissait descendre, je recevais des petites poussettes. Manifestement, cela fait plaisir à tout le monde. A l'arrivée, Tom Boonen est venu me féliciter. C'est quand même formidable."

Jeudi, Asselman sera à 16h29 le dernier coureur à s'élancer à Hoogerheide en vue du contre-la-montre. Ca lui donnera assurément encore la chair de poule, mais la différence est telle que Asselman ne se fait plus d'illusions quant au fait de poursuivre l'aventure avec le maillot de leader. "Je vais simplement tout donner et on verra où cela nous mène."