Wellens fait coup double à La Redoute
Belga
Tim Wellens a remporté l'étape reine de l'Eneco Tour. L'espoir belge de 23 ans s'est imposé en solitaire sur les flancs de la Redoute. Le coureur de la Lotto-Belisol est en outre le nouveau leader de l'épreuve.
La 6e étape s'est élancée de Heerlen sans Fabian Cancellara. Le Suisse a préféré prendre un peu de repos au lendemain de l'étape très sélective dans les Ardennes Flamandes. Le vainqueur d'étape et ancien détenteur du maillot rouge du classement par points Lotto, Andrea Guardini, n'avait pas non plus pris le départ. Il restait dès lors 142 rescapés au départ.

Il a plu des attaques dès le départ de l'épreuve, en raison notamment du fait que le premier sprint Primus de la combativité était situé après à peine 7,7 km. Le maillot noir Kenneth Vanbilsen, soucieux de ne pas manquer la bonne échappée, emmenait avec lui Tom Boonen, Nathan Haas, Nick Nuyens, Alex Dowsett, Davide Cimolai, Moreno Moser et Kevin Van Melsen.

Vanbilsen empochait les points et s'envolait avec ses compagnons d'échappée pour creuser un écart de plus de huit minutes. Le coureur le mieux classé devant était Dowsett, pointé à 9:19 du leader.

Devant, Haas se montrait le plus fort, filant à l'australienne dans la Côte de Chambralles. Boonen, Dowsett, Van Melsen et Moser parvenaient à limiter l'écart à une minute sur l'Australien, cependant que Yannick Martinez sortait du peloton. Pas pour longtemps.

Car la BMC de Gilbert contrôlait la course dans le peloton. Ce qui devait coûter sa 3e place à Manuel Quinziato qui ne pouvait suivre le rythme à 21 km du but. A ce moment, Haas demeurait l'unique rescapé de l'échappée matinale.

Alexandre Pichot et Sep Vanmarcke tentaient ensuite de partir en contre aus ein du groupe des favoris. Haas était avalé par Pichot à 16 kilmètres du but. Arnold Jeanesson puis Tim Wellens reconstituaient un nouveau trio devant dans un final très nerveux.

Le jeune Belge de la Lotto-Belisol déposait ensuite les deux Français à la faveur d'une double accélération. Il n'allait plus être repris. Dans le peloton, Andriy Grivko, suivi comme son ombre par Greg Van Avermaet, tentait de creuser le trou. Le leader Tom Dumoulin et son compatriote Lars Boom recollaient cependant au duo.

Derrière l'intouchable Wellens, Boom faisait le forçing pour mettre Dumoulin en difficulté. Wellens s'imposait en solitaire et profitait des bonifications pour empocher le maillot de leader. Il précédait Boom d'une cinquantaine de secondes, alors que Greg Van Avermaet complétait le podium, juste devant Dumoulin.