Wout van Aert s'était imposé à Namur l'an dernier mais cette fois, il a du baisser pavillon devant Mathieu van der Poel. "On ne s'ennuie jamais en cyclo-cross. Celui qui s'ennuie termine la tête dans la boue."

Wout van Aert a littéralement perdu les pédales au départ. "J'avais raté quelque départ et, cette fois, je voulais bien démarrer. C'est important car celui qui n'est pas dans les cinq premiers à la zone technique perd beaucoup de temps. J'étais peut-être trop concentré et les crampons de mes chaussures se sont pris dans les pédales. Lorsque j'ai voulu le retirer, j'ai glissé. J'ai perdu du temps mais ça n'a rien changé au résultat final."

"Al weet ik dat het al lang geleden is dat ik nog in de situatie zat waarin ik Mathieu kon volgen. De laatste weken voel ik me toch iets beter. Maar door omstandigheden is het altijd van langs achteren terug knokken. Het zou leuk zijn om eens vooraan direct mee te knokken", aldus van Aert, die eraan toevoegde dat dat vroeg of laat wel eens zou lukken. "Het is niet saai om achter Mathieu aan te rijden, neen. Voor Mathieu is het exact hetzelfde. Veldrijden is niet saai. Mocht je je vervelen zou je snel met je gezicht in het slijk liggen, hoor."

Pour Wout, Namur propose un des parcours les plus chouettes de la saison. "J'ai cependant l'impression qu'il y a de plus en plus de pierres. Le risque de crevaison est important mais c'est ça le cross. C'est un beau parcours."

Van Aert a eu une semaine chargée avec la conclusion de son transfert chez Jumbo-Vigma. "J'ai fait la connaissance de tout le monde mais je me suis moins reposé que d'habitude. J'étais plus fatigué au départ mais aussi plus rassuré."