Une merveilleuse fin des vacances de Pâques. Voilà ce qu'a représenté la douzième édition du Peter Van Petegem Classic, troisième manche du Proximus Cycling Challenge. Près de 3000 cyclotouristes se sont réunis en ce lundi de Pâques pour rejoindre Brakel sur un parcours proposant les distances de 77, 109 ou 158 km.

Avec des températures dépassant les 20 degrés et sous un soleil radieux, les conditions climatiques étaient parfaites pour l'évènement et la pratique du cyclisme. Et pour ceux qui avaient mangé un peu trop d'oeufs en chocolat ces derniers jours, le Peter Van Petegem Classic a été l'occasion idéale de se remettre en bonne forme grâce notamment aux difficultés émaillant le parcours.

Directement après le départ, il a fallu faire face au diptyque mondialement connu qu'est le 'Mur de Geraardsbergen-Bosberg', avant de grimper le 'Congoberg'. Ce n?est pas un hasard de retrouver sur son chemin ces trois ascensions qui ont fait la différence pour Peter Van Petegem lors de ses victoires en classiques.

Egalement au menu de Pâques : de sacrés secteurs-pavés. A commencer par 'L'Enfer d'Oetingen' et un court secteur-pavés de 3,5 km autour du domaine militaire de Chièvres. Et pour finir, les pavés mondialement connus du Haaghoek. Entre ces secteurs-pavés, toutes et tous ont pu profiter des belles routes de 'la Wallonie Picarde'. De retour sur le flamand, les cyclotouristes sont arrivés via Etikhove à la 'Varent Brouwerij Roman', où les attendaient une savoureuse Ename bier.

Dans le final, ont été traversées le Haaghoek, le Keiweg, le Langendries, le Veldeman et la descente du Valkenberg menant à l'arrivée à Brakel, où des confortables terrasses avaient été installées pour également déjà se préparer aux futurs défis cyclistes à venir.

Les jambes des grimpeurs sont d'ores et déjà prêtes pour le prochain rendez-vous du Proximus Cycling Challenge. Il est fixé au dimanche 5 mai dans le cadre du Tour de Namur Cyclo, avec en clôture l'ascension de la Citadelle de Namur.