Matej Mohoric (23) a entamé la dernière étape du BinckBank Tour avec 30 secondes d'avnce sur Michael Matthews. Il en a conservé 5. "Ce succès final est le plus beau de ma carrière", dit le Slovène.

"Ce fut serré mais j'y suis arrivé", disait Mohoric (Bahrain-Merida). "Au début de l'étape, mes équipiers m'ont aidé à contrôler la course et dans la finale, j'ai bouché tous les trous lorsque c'était dangereux. Michael Matthews et Sören Kragh Andersen m'ont rendu la vie dure. Le fait que plusieurs coureurs qui n'étaient pas dangereux au classement visent la victoire d'étape a également joué en ma faveur."

Mohoric n'avait aucune expérience sur les pavés mais il s'en est très bien sorti. "Je me suis amusé mais c'était dur. Peut-être que je viendrai courir plus souvent en Belgique à l'avenir. Pas seulement pour les classiques ardennaises mais aussi en Flandre, on verra. Le choix de participer au BinckBank Tour avait été bien pesé. Au Giro, on m'avait dit que je pouvais choisir une course dans laquelle je jouerais ma carte personnelle. J'avais opté pour le BinckBank Tour!"

"C'est la première fois que je gagne une course à étapes. C'est donc la plus belle victoire de ma carrière, plus belle que mes victoires d'étapes à la Vuelta et au Giro", ajoute Matej Mohoric, ex-champion du monde juniors et espoirs et dès lors considéré comme un des coureurs les plus talentueux du peloton. Un beau vainqueur pour le BinckBank Tour.