Michael Matthews a remporté la septième et dernière étape du Binckbank Tour. L'Australien s'est montré le plus costaud à Grammont, y devançant au sprint Van Avermaet et Stybar. Un Matej Mohoric solide s'adjuge lui la victoire finale.

Le premier Primus Checkpoint Sprint en tout début de cette dernière étape est revenu à Elmar Reinders devant Dries De Bondt, qui confirmaient de la sorte leurs deux premières places au classement de la combativité. La première échappée du jour s'est dessinée après 30 kilomètres environ: Francisco Ventoso (BMC), Andrey Grivko (Astana), Tom Scully (Education First-Drapac), Scott Thwaites (Dimension Data) et Jan Willem Van Schip (Roompot-Nederlandse Loterij) sortaient du peloton. Ces cinq hommes prenaient une minute d'avance, avant toutefois d'être repris une vingtaine de kilomètres plus loin.

Laurens De Vreese (AST), Dylan Groenewegen (TLJ), Markel Irizar (TFS), Jonas Rickaert (SVB), Elmar Reinders (RNL), Guillaume Van Keirsbulck (WGG) et Ludwig De Winter (WVA) prenaient alors le relais en signant la deuxième échappée de cette dernière étape. Cette fois, l'écart grimpait jusqu'à 4'40". Lors du deuxième passage dans le Mur de Grammont, Van Keirsbulck accélérait alors pour distancer ses compagnons d'échappée. Derrière, la course était bel et bien lancée, les favoris sortant de leur boîte.

Alors qu'il restait 30 km à parcourir, Martens et Rickaert rejoignaient Van Keirsbulck en tête. A l'inverse de Valgren, victime d'un problème de dérailleur et contraint de reculer dans un deuxième groupe de poursuivants. Dans le Mur, Martens prenait la tête mais Wellens et Naesen passaient à l'offensive peu avant le Kilomètre en Or Binck. Ils empochaient au passage 7 et 8 secondes de bonification. Naesen insistait alors dans le Bosberg et lâchait Wellens.

A 6 km du but, dans le dernier passage du Denderoordberg, Zdenek Stybar opérait le premier la jonction sur Naesen. Jamais les favoris ne s'entendaient cependant ensuite, si bien que la victoire d'étape se jouait au sprint dans le dernier kilomètre à Grammont. Michael Matthews faisait alors parler sa puissance pour s'imposer devant Greg Van Avermaet et Stybar.

Matej Mohoric a pour sa part souffert, mais le maillot vert de leader du général a tenu bon, revenant à chaque fois à l'avant de la course. Il remporte finalement ce BinckBank Tour pour une poignée de secondes et succède à Tom Dumoulin au palmarès.