Stefan Küng (BMC) a tenu son rôle de favori en remportant le contre-la-montre du BinckBank Tour. Plus rapide que Maciej Bodnar et Tom Dumoulin, le Suisse de 23 ans est également parvenu à prendre la tête du classement général avec respectivement 4 et 5 secondes sur le Polonais et le Néerlandais.

"Bien sûr que je veux défendre ce maillot vert", a-t-il lancé. "Mais ce ne sera pas facile vu les étapes difficiles de samedi et dimanche."

Küng était le dixième à s'élancer cet après-midi et en a profité pour éviter la pluie battante qui a entravé les plans d'une bonne partie du peloton. Le Suisse a toutefois dû attendre longtemps avant que sa victoire ne devienne officielle. "Il y avait environ deux heures et demi entre mon arrivée et celle de Peter Sagan (NDLR : le dernier à s'élancer). Quand il est arrivé, je pouvais être sûr du coup double. J'ai patienté en faisant un peu de rouleaux et en lisant un livre sur le fauteuil du vainqueur provisoire", a souri Küng. "Cela m'a permis de ne pas trop regarder l'écran, les temps des autres coureurs me rendent toujours nerveux", a poursuivi le coureur de la formation BMC. "J'avais peur de coureurs comme Tony Martin mais ils ont couru sous la pluie. Martin est même tombé, j'espère qu'il va bien. Puis avec Peter Sagan on ne sait jamais ce qu'il peut se passer. C'est un vrai acrobate. Dans ce genre de contre-la-montre, on n'est certain de rien jusqu'à ce que les temps des rivaux soient connus."

"Je savais que j'aurais pu faire une bonne opération au classement général car j'avais laissé derrière mois des coureurs comme Bodnar et Dumoulin. Mais gagner, c'est quelque chose de spécial. A présent, je suis leader du classement général. J'essayerai de défendre ce maillot de leader", a-t-il conclu.