Stefan Küng est le nouveau leader du BinckBank Tour. Le rouleur suisse est le seul coureur à être descendu sous les 11 minutes dans le contre-la-montre à Voorburg et détrône Peter Sagan en tête du général.

Les rouleurs du peloton présent l'ont joué finement lundi. En vue du contre-la-montre de ce mardi, la plupart d'entre eux a terminé la première étape de lundi en queue de classement. Ils figuraient ainsi parmi les premiers coureurs à disputer le chrono. Ce qui pouvait constituer un avantage avec de la pluie prévue dans le courant de la journée.

Et bien leur en a pris. Puisque si la route fut déjà humide en début de chrono, la pluie s'est ensuite intensifiée dans l'après-midi. Deuxième coureur à s'élancer, le vice-champion d'Europe Vice Maciej Bodnar a directement signé un temps de référence. Le Polonais, vainqueur du dernier chrono au Tour de France, a bouclé les 9 km du parcours en 11:02. Synonyme plus tard de deuxième place au classement de l'étape.  Tom Dumoulin a lui échoué de peu derrière le temps de l'équipier de Peter Sagan et se classait troisième. Jos Van Emden semblait lui tenir la victoire mais se loupait dans un virage à 150 m de l'arrivée. Le coureur de la formation Lotto NL-Jumbo terminait du coup à la dixième place, à dix-sept secondes du vainqueur.

Celui-ci se nomme Stefan Küng. Le Suisse est le seul coureur à être descendu sous les 11 minutes: King Küng a en effet franchi la ligne d'arrivée en 10:58, avec une moyenne de 49,240 km/h. Sous la pluie, seul le champion de Belgique Yves Lampaert est encore parvenu à s'immiscer dans le top 6, en sixième position. Le champion du monde Tony Martin a pour sa part chuté, pointant au final à quarante secondes de Küng.

Leader du général, Peter Sagan a disputé un chrono plus qu'honorable, mais le Slovaque n'a pris aucun risque, signant le dix-huitième temps. Il cède dès lors son maillot vert de leader à Küng, lequel compte quatre secondes d'avance sur Bodnar et cinq sur Dumoulin.