Les coureurs du Baloise Belgium Tour ont été présentés au public mardi soir à Buggenhout. Vainqueur final l'an dernier, Jens Keukeleire vise le doublé. Le sprinter français Bryan Coquard espère lui ajouter une nouvelle victoire d'étape à son palmarès.

La charmante commune de Buggenhout accueille mercredi le départ et l'arrivée de la première étape du Baloise Belgium Tour 2018. Un jour avant de se mettre en marche, le peloton a été présenté au public dans la ville de Flandre Orientale.

Vainqueur de l'épreuve l'an dernier, Jens Keukeleire (Lotto-Soudal) a de nouveau fait de la course à étapes belge un objectif. "C'est un sentiment très spécial de s'aligner au départ avec le dossard numéro 1", a souligné le Brugeois. "C'est vraiment agréable. L'an dernier, j'ai vécu ici une semaine réellement fantastique et j'ai découvert que je pouvais viser la victoire finale. En espérant pouvoir remettre le couvert cette année".

Keukeleire devra peut-être compter avec de la concurrence au sein de sa propre formation. Lors des récents Quatre Jours de Dunkerque, André Greipel n'a manqué la victoire finale que pour une seconde. L'Allemand ne dévoile toutefois pas ses plans avant le départ. "La victoire finale ? Il y a également encore un contre-la-montre de dix kilomètres", estime-t-il en balayant un statut de favori.

Dimitri Claeys (Cofidis), le vainqueur final des Quatre Jours de Dunkerque, est également de la partie cette semaine. Tout comme Sean De Bie (Veranda's Willems-Crelan), également ambitieux. "Je vise un bon classement final", prévient le Campinois.

SPRINT: BIEN PLUS QUE GREIPEL

Pour les sprints, outre Greipel, Bryan Coquard (Vital Concept) et Timothy Dupont (Wanty Groupe Gobert) retiendront également l'attention. En 2017, le Français avait empoché la première étape de l'épreuve. "Cette année encore, une victoire d'étape dans cette belle course constitue ma priorité. Le classement final ? Nous verrons cela plus tard". Dupont veut lui aussi ramener un bouquet à la maison: "J'espère gagner au moins une fois cette semaine. J'ai coché en rouge l'étape avec l'arrivée à Knokke. En tant que Ouest-Flandrien, gagner à la Côte serait fantastique".

Le Baloise Belgium Tour donne aussi l'occasion à de jeunes sprinters de se montrer. Tim Merlier (Veranda's Willems-Crelan) espère "se mesurer aux grands", Amaury Capiot (Sport Vlaanderen-Baloise) ambitionne pour sa part secrètement un "top trois". Magnus Cort Nielsen et Riccardo Minali (Astana), Christophe Laporte et Bert Van Lerberghe (Cofidis), Coen Vermeltfoort (Roompot), Kenny Dehaes (Veranclassic) et Andrew Fenn (Aqua Blue Sport) seront également à suivre en cas d'emballage final. Cela promet !

LES CYCLO-CROSSMEN ET LE CHRONO

Deux équipes entièrement composées de cyclo-crossmen s'alignent au départ, à savoir Telenet Fidea Lions et Pauwels Sauzen-Vastgoedservice. Les Toon Aerts, Jens Adams et Laurens Sweeck ont fait du contre-la-montre de vendredi à Bornem un objectif. "Depuis l'an dernier, je fais de ces chronos un objectif", avoue Aerts. "Je me suis d'ailleurs beaucoup entraîné sur mon vélo de contre-la-montre ces dernières semaines. Cette semaine est donc un bon test pour voir où j'en suis". Sweeck se montre lui confiant: "Ce contre-la-montre doit me convenir. C'est la première fois que je roulerai un chrono à ce niveau, je suis donc aussi curieux de voir comment cela se passera. Avec l'équipe, nous souhaitons en outre courir de façon offensive, l'un d'entre nous pourra peut-être viser un bon classement final".